Ce qui est bien quand on est une (e-)Fée, c'est qu'on fait ce qu'on veut, et LFr s'était donc choisie une e-marraine qui lui semblait remplir tous les critères exigibles pour la dure tâche: du sens de l'humour, de la suite dans les idées, ne pas voir les 2 pieds dans le même sabot...

LFr est continuellement gâtée par sa marraine: elle lui tricote des châles, elle lui envoie de la lecture, elle lui écrit  un petit mot sous chaque message... Bref un trésor.

Ah, qui c'est?

C'est dame Coto, la princesse de oustiti, l'impératrice babouin, la guenon de l'aiguille à tricoter et très certainement la standardiste la plus poilante.

Bref, pour faire court, ma marraine me trouvait sans doute à court d'idées culinaires et elle a fait livré ce livre au château.

Le chevalier Perlin a sans doute cru que l'ouvrage était pour lui , ainsi à peine la table du midi débarrassée, le chevalier le plus bavard et le plus insistant de la chrétienté harcelle sa pauvre mère qui, pour être tranquille, aurait mieux fait de s'enfermer à double tour dans un cachot au lieu de s'affaler sur la canapé avec son tricot et sa verveine.

"Maman je veux faire de la pâtisserie"

"Chut je tricote"

"Maman je veux faire de la pâtisserie" (répété 50 fois)

LFR essayant de gagner du temps: "va choisir une recette..."

"Aujourd'"hui, on fait ça" (ajoute -t-il triomphant en montrant une photo)

"Bah, non pas des frites, ce n'est pas de la pâtisserie"

"Alors ça!" dit il en désignant une grosse photo de brioche

"Ok mais on le fait à 3 h."

Et toutes les 5 minutes "C'est bientôt 3 h00?"

Du coup il appris à lire les chiffres de l'horloge digitale pour être certain que sa fourbe de mère ne lui vole pas quelques précieuses minutes!

Comme le lutin a eu la varicelle (une arnaque, 2 boutons qui grattent à peine et une pêche d'enfer), LFr est restée veiller son fils 2 jours... enfin veiller, jugez plutôt:

samedi:  madeleines

dimanche: le marbré de la savane

lundi:crème aux oeufs et financiers

mardi :crumble aux pommes + lettre au père noel

mercredi: pause salutaire: belle mère rouge était à la maison

jeudi: LFr était en classe

vendredi: pop corn (facile)

samedi:brioche...

rester en classe aurait été sans doute plus reposant

Tout ça pour savoir si il existe une loi qui interdit le harcèlement moral des parents ?

Si vous faites un régime ne venez pas au château, c'est complètemnt impossible.

Le chevalier étant de plus maigre comme un clou rouillé, il serait intéressant de savoir où partent les calories englouties (la traque de dragon certainement et le musclage intensif de la langue)

ça laisse 20 petites minutes à LFR , pendant que la brioche dodue gonfle, pour vous donner la recette du dimanche, honteusement sabotée par le père rouge qui avait pour mission de sortir le marbré du four et qui l'a démoulé à chaud...

new1bonnets_rouges_023

puis a remis le marbré traitreusement dans le moule en précissant à sa rouge de fille quand elle est rentrée : "sur la recette, il est écrit de démouler à froid, tu devrais donc attendre"

Et LFR de démouler le cake bicolore et de protester sur son manque total de tenue.

à table, le père rouge a quand même avoué son crime en se resservant sa 2ème part.

Il a terminé la soirée au cachot.

Ah, le 2ème chevalier vient de se réveiller de la sieste et il va être très difficile pour LFR de terminer correctement son message.

Sans plus attendre,  voici donc les ingrédients:

(LFR a mis moins de sucre que la recette initiale)

275 g de farine

175 g de beurre mou

350 g de sucre

25 cl de lait

2 gros oeufs

1 c à soupe de levure chimique

25 g de cacao en poudre

1 c à soupe d'extrait de vanille

sel

 

Préparation:

1- beurre + sucre puis oeufs, lait et vanille

2- ajouter farine, sel et levure

3 séparer la pâte en 2 et mettre le cacao dans une des pâtes

4- dans un moule à cake en silicone, alterner la pâte nature et la pâte au chocolat

5- cuire 50 min au four th6 (180°C)

Laisser refroidir avant de démouler!